Courrier électronique : des fautes d’orthographe à éviter !

Courrier électronique : des fautes d’orthographe à éviter !

La rédaction d’un courrier électronique professionnel, d’une candidature ou de tout autre type de courrier électronique formel peut parfois devenir un véritable casse-tête. Heureusement, vous pouvez facilement trouver l’inspiration nécessaire dans les nombreux sites web qui proposent des modèles de courrier électronique adaptés à chaque situation.

Dans le contexte professionnel, le courrier électronique est devenu le moyen de communication privilégié pour les échanges avec les employés, les clients ou les fournisseurs. Étant donné le flux de courrier électronique à traiter chaque jour, il devient essentiel de savoir comment rédiger correctement un courrier électronique.

Pour faire bonne impression, paraître professionnel et donner une bonne image de soi, il est absolument nécessaire de soigner le contenu de vos e-mails, d’éviter les phrases trop longues, les termes inadaptés, les erreurs grammaticales et surtout les fautes d’orthographe. Bien que cela puisse paraître évident pour beaucoup d’entre vous, il est important de veiller à l’orthographe et d’écrire chaque courriel de la meilleure façon possible.

Quelles sont les principales erreurs à éviter lors de la rédaction d’un courrier électronique ? Mais avant d’essayer de répondre à cette question, voyons d’abord pourquoi il est si important de ne pas faire de fautes d’orthographe lorsqu’on rédige un courriel professionnel ou une lettre officielle.

Pourquoi est-il si important d’éviter les fautes d’orthographe dans les courriels ?

Écrire sans fautes de grammaire ou d’orthographe est avant tout un signe de respect pour le lecteur.

Bien que nous soyons souvent obligés d’envoyer nos courriels par l’intermédiaire de nos smartphones, dans le train, au restaurant ou sur la route vers un endroit situé de l’autre côté d’une rue bruyante, le soin et l’attention qui doivent être apportés à la rédaction professionnelle des courriels sont essentiels. Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous devez toujours revoir le texte que vous avez écrit et corriger les éventuelles fautes d’orthographe dans le corps du courriel.

Le respect de l’orthographe n’est pas seulement une question de crédibilité, mais aussi de point de vue du lecteur, quel qu’il soit. C’est une sorte d’étiquette implicite qui existe silencieusement dans la relation entre vous et le destinataire de votre courrier électronique. Cette loi non écrite est une coutume qui ne doit pas être violée, car elle vous expose indirectement à d’importantes « sanctions sociales ».

Un recruteur peut donc simplement décider de ne pas donner suite à votre candidature si votre courriel contient des fautes d’orthographe. Il peut en effet, à travers ces erreurs, penser que vous n’êtes pas une personne consciencieuse dans votre travail ou simplement interpréter cela comme un manque de rigueur, de crédibilité ou même dans certains cas un manque de respect envers vous.

Un client qui reçoit un courrier électronique mal rédigé peut également avoir une mauvaise image de votre entreprise ou simplement de vos compétences professionnelles. Pour éviter de perdre un prospect, un client ou un partenaire potentiel, il est donc essentiel de relire vos e-mails plusieurs fois avant de les envoyer à vos destinataires.

Attention aux erreurs de verbes

Voici les erreurs verbales les plus courantes que vous faites lorsque vous écrivez des courriels :

Je vous touche > Je vous touche

Je prends la liberté > Je prends la liberté

Je vous envoie >Je vous envoie

J’ai appelé > J’ai appelé

Je suis debout > Je suis debout

La lettre que j’ai envoyée > La lettre que j’ai envoyée

L’orthographe des chiffres : cent ou centimes ?

Lorsqu’il s’agit de chiffres, la règle est simple. Tous les nombres sont invariables et ne prennent pas de « s » au pluriel, sauf les cent vingt nombres qui prennent un « s » lorsqu’ils sont multipliés et lorsqu’ils précèdent un autre nombre. Des millions et des milliards, en revanche, sont automatiquement accordés lorsqu’ils sont multipliés.

Voici quelques exemples pour clarifier les choses :

170 s’écrit cent soixante-dix, 140 s’écrit cent quarante, 300 s’écrit trois cent et 500 s’écrit cinq cents.

80 s’écrit quatre-vingts, et 24 s’écrit vingt-quatre.

1 million >2 millions, 1 milliard >5 milliards.

Les typhons à retenir

Voici quelques exemples de mots écrits avec un tiret :

Porte-parole

Au-dessus, en haut, en bas

En haut, en bas

Ci-dessous, en face

Fermé, ci-dessus

Des adjectifs colorés pour s’adapter

En règle générale, les adjectifs colorés sont toujours d’accord. Il existe cependant des exceptions, comme les couleurs qui se réfèrent à une chose ou un objet qui reste inchangé, comme l’orange, le cerisier ou le marron, et qui ne prennent jamais le « s » à la fin, même au pluriel.

Si deux adjectifs se suivent, tous deux restent invariables et ne prennent jamais le « s » même s’ils sont désignés au pluriel. Par exemple : carnets de notes jaune pâle, bacs rouge vif, etc…

Plus d’informations : www.skills4me.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *